Alerte à la tong

o-TONGS-INFOGRAPHIE-900Des messages nous sont parvenus de la part de nos indics dans le monde de la chaussure. Après décodage, nous avons décidé de les partager avec vous, car ils pourraient vous intéresser.

Point besoin de rappeler que bien choisir ses chaussures est important pour une question de look (dire le contraire serait aussi sensé que de dire qu’il n’y a pas de lardons dans les pâtes à la carbonara), mais le choix de chaussure est également important pour une question de santé. On parle ici des tongs, ou plutôt des conséquences d’un abus. Comme c’est le cas pour beaucoup de choses, trop de tong tue la tong. Absolument, des études menées par des podologues américains ont démontré que le fait de porter des tongs trop régulièrement peut avoir un impact négatif sur vos pieds, mais pas seulement!

Bien sûr, no panic. Si vous avez l’habitude de porter des tongs simplement pour vous balader sur la plage ou autour d’une piscine, ces lignes ne vous concernent pas.

A l’inverse, il est conseillé à ceux qui portent des tongs comme ils porteraient des chaussures, c’est à dire pour marcher tout au long de la journée, de revoir leurs habitudes. Selon les spécialistes, elles ne soutiennent pas la voute plantaire et n’amortissent pas les chocs. De plus, les pieds sont plus exposés à des bactéries diverses et variées. Ainsi, ce type de « chaussures » peut provoquer des fasciites plantaires mais également des problèmes aux hanches, aux genoux et au dos. Car même si on s’éloigne de nos pieds, la bio-mécanique de la marche implique des tissus, muscles et articulations jusque dans le dos. Le phénomène de fasciite plantaire évoqué par les podologues, après traduction, ça donne ça : un étirement, une rupture ou une inflammation du tissu épais sous-cutané qui s’étend de l’os du talon jusqu’aux orteils.

Bref, les tongs ne sont pas indiquées pour la randonnée. Cela étant dit, pas besoin de les enfermer dans un coffre hermétique pour les confier à une sorcière vaudou. On se contente de les porter pour lézarder autour de la piscine ou à la plage, situations dans lesquelles elles conviennent très bien, et on essaye de garder une ou deux choses à l’esprit.

Premièrement, privilégier les semelles un minimum épaisses (on comprend que les pneus aux pieds c’est pas très sexy). La semelle d’usure en caoutchouc (« EVA » pour les intimes) assure un bon amorti et une durée de vie plus longue. On choisit des tongs à sa taille, exit les tailles uniques, que l’on renouvelle dès les premiers signes d’usure. On apprécie aussi les matières de qualité (cuir doux…), et les brides à lanière, pour un meilleur maintien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s