Quels talons pour vous et comment marcher avec ?

8

Les chaussures à talons sont synonymes de féminité. Pas facile d’être à l’aise quand on n’en a jamais porté. Mais voilà marcher avec des talons, ce n’est pas un don du ciel, ça s’apprend. N’envier plus les femmes qui marchent rapidement dans le métro avec des stiletto vertigineux et enfilez la paire de chaussures que vous avez dégoté mais que jamais vous n’avez osé porter de peur d’être ridicule et de marcher tel un girafon à la naissance.

Le plus important est d’être confortable dans ses chaussures. En effet, marcher avec des chaussures dans lesquelles vous ne vous sentez pas à l’aise est synonyme de chaussures qui restent dans le placard à vie.

7

Pour les femmes rondes, avec des mollets épais et des chevilles fortes, on oublie les bottines qui s’arrêtent au milieu du mollet, ou les low boots, qui vont accentuer ce dernier en jupe.  Il en est de même pour les brides, qui vont couper la jambe et l’alourdir. On préfère les escarpins qui vont l’allonger, mais on évite cependant les talons trop aiguilles. Plus c’est haut, plus ça affine !

Les femmes minces, vous pouvez tout vous permettre, surtout les cuissardes avec des collants opaques qui sont sublimes sur vos jambes. Prenez des chaussures où l’ont voit votre cheville, elles ne seront que sublimées.

Pour les petites femmes, on évite les chaussures trop lourdes qui vont vous tasser, mais on ne lésine pas la hauteur ! Pour les grandes, si votre taille n’est pas un complexe, assumez les hauts talons, si au contraire vous n’aimez pas votre taille, préférez les talons plus petits, mais jamais trop petit, ils vont casser votre belle silhouette !

Sachez qu’une plateforme à l’avant rend plus agréable la chaussure car elle cambre moins le pied. Portez aussi des compensées, vous êtes plus stables. Pour les débutantes, préférez un talon épais.

Sans titre-6

Quand on marche avec des talons, il faut faire très attention à la posture. Mettez les épaules en arrière, la tête redressée et on rentre le ventre ! Ne cambrez pas le dos et regardez droit devant. On ne marche surtout pas le buste en avant, c’est anti féminin. On essaie de plier les jambes au minimum, sans pour autant avoir des jambes raides comme des piquets. Il faut savoir trouver un juste milieu. Vous pouvez déjà mettre les chaussures chez vous pour les faire, et aussi pour vous entrainer à marcher avec. Puis faites de petites distances : aller chez le boulanger, la pharmacie ou le fleuriste. Mais surtout pas faire les courses ou du shopping, piétinez n’est pas bon quand on n’est pas une habituée.  Faites des plus petits pas et marchez doucement, ne vous pressez pas vous risquerez de vous tordre la cheville.

 

Publicités

Il pleut, il mouille! C’est la fête à la grenouille!

Le soleil nous donne un sursis et la météo est relativement clémente cette semaine.

Croyez-moi! Ça ne va pas durer! Il est temps d’anticiper le retour des pluies d’automne. Le choix de bonnes chaussures s’avère capital. Nous nous pencherons plus précisément sur les bottes, ces incontournables de la saison grise et humide.

Enfonçons une porte ouverte : de bonnes bottes sont des bottes étanches! Combien de femmes ont vite déchanté après avoir choisi un modèle sur des critères purement esthétiques. Bien sûr, elles étaient très jolies avec leurs motifs colorés mais elles vous lâchent au premier pépin!

Pour la ville, des bottes simples en plastique suffisent amplement. Pas besoin de revêtement hyper sophistiqué digne d’un satellite de la NASA! Ce genre de modèles convient bien pour les petites pluies fines, agaçantes et récurrentes. À priori, il y a peu de chances que le cours d’eau qui passe près de votre commune déborde créant une inondation mémorable!

Par contre, si vous habitez une région sujette à de fréquentes averses, il faut passer à la vitesse supérieure! La matière joue beaucoup sur l’imperméabilité de la botte. Le Gore- Tex en fait une chaussure qui respire (pratique pour les pieds qui ont tendance à  transpirer). Quand à la doublure, si elle est présente, essayez de privilégier le néoprène et le jersey.

Les matières entrant dans la composition d’une paire de bottes peuvent varier d’une marque à l’autre et ont beaucoup évolué au gré des innovations techniques. Ces bottes là sont adaptées aux grosses pluies et aux activités de plein air. Le seul inconvénient reste leur prix. Elles s’avèrent souvent beaucoup plus onéreuses. L’acquisition de telles bottes est souvent pensée comme un investissement et dépend d’un certain mode de vie (ballades en forêt, climat changeant…).

Bref, choisir ce type de chaussures ne s’improvise pas! Dernière recommandation : choisir une semelle crantée pas trop épaisse (3 cm maximum) et antidérapante.

Leur côté pratique est indéniable. Un coup d’eau et les voilà comme neuves! Cependant, beaucoup ne peuvent s’empêcher de critiquer leur aspect extérieur :  « Oui mais les coloris sont très limités en matière de bottes en caoutchouc! »

Rassurez-vous! Ce temps là est révolu! Les motifs et couleurs les plus variés s’y affichent sans complexe. La vague anti grisaille qui a touché la mode a aussi atteint ces chaussures spécialisées. Les modeuses sont maintenant ravies d’arborer autre chose que les sempiternels modèles kakis, noirs ou bleus marine. Pour preuve, la photo ci-dessous présentes des modèles de collections passés  de diverses marques.

bottes-fantaisie

Un petit apparté sur l’art de bien se vêtir en hiver. De manière générale, habillez-vous chaudement et évitez de sortir les chaussures qui demandent des soins particuliers quand le temps se gâte! Si toutefois vous vous laissez surprendre par les intempéries avec de tels souliers, notre blog prodigue quelques conseils pour les nettoyer. Reportez vous à nos articles « Entretien des chaussures » pour vos modèles vernis ou en daim.

Et voilà! À partir de maintenant, le plus dur sera de choisir la paire la mieux assortie à votre parapluie!

Nous vous laissons sur cette séquence d’anthologie et de circonstance!  Et oui! Nous avons aussi remarqué, Gene Kelly n’avait pas prévu de bottes! Sans doute moins pratique pour faire des claquettes!

Des pieds en formes

Les pieds sont des éléments indispensables de notre squelette. On peut être fier du plus humble des moyens de locomotion ou au contraire chercher à tout prix à les enfouir sous le sable. Bref, leur architecture complexe ne laisse personne indifférent.

Il existe à ce propos une classification simple des pieds.

Le pied grec :

31% d’entre nous sont nés avec des  pieds grecs. C’est à dire que le deuxième orteil est le plus distale (le plus avancé). La pointe des orteils forme ainsi un triangle.

Le pied égyptien :

Il concerne 63% de la population. Dans ce cas, c’est l’hallux (gros orteil) qui est en avant. La distance à l’extrémité va ainsi decrescendo du gros au petit orteil.

-Le pied romain :

Il existe une troixième forme de pied plus rare (6 % de la population), le pied romain. Il se caractérise par l’avancement équivalent l’équivalent des trois premiers orteils. Le bout de ces derniers sont au même niveau. Les pieds romains sont aussi appelés pieds carrés.

De gauche àdroite, les pieds de ces femmes sont respectivement égyptiens, romains et grecs.

Nous naissons donc avec un type particulier mais notre environnement peut les déformer (pratique de certains sports et de la danse, choix de chaussures inadaptées…)

En savoir un peu plus sur la forme de ses pieds peut faciliter le choix d’une paires des chaussures et de préserver leur santé.

Et vous? Avez-vous cédé à la tentation de vous déchausser quelques minutes vérifier la catégorie à laquelle appartiennent vos chers petons?